Raytracer minimaliste en Haskell : Gestion des lumières

Deuxième article d'une série visant la réalisation d'un raytracer minimaliste en haskell. Quelques connaissances de base sur les monades et la manipulation des listes seront nécessaires, ainsi que quelques notions de mathématiques comme le produit scalaire, l'angle formé par deux vecteurs, etc.

Votre avis et vos suggestions nous intéressent !
Alors après votre lecture, n'hésitez pas  : 2 commentaires Donner une note à l'article (5)

Lire l'article.

Article lu   fois.

L'auteur

Site personnel

Liens sociaux

Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

Vous avez aimé ce tutoriel ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons suivants : Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

  

Les sources présentées sur cette page sont libres de droits et vous pouvez les utiliser à votre convenance. Par contre, la page de présentation constitue une œuvre intellectuelle protégée par les droits d'auteur. Copyright © 2013 Zenol. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site et de l'ensemble de son contenu : textes, documents, images, etc. sans l'autorisation expresse de l'auteur. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts. Droits de diffusion permanents accordés à Developpez LLC.